Zuem Ysehuet, Strasbourg

C’est un restaurant qui, je pense, est connu de tous les strasbourgeois : Zuem Ysehuet (le chapeau de fer en alsacien) fait partie de ces adresses qui existent de longue date et ont vu défiler des gourmets de plusieurs générations.

J’ai moi-même fréquenté assidument le Ysehuet « ancienne version », cette brasserie typiquement alsacienne servant sans chichi les plats du terroir dans le joli quartier de l’Orangerie. Je fus donc réellement (et agréablement) surprise par la métamorphose du lieu suite à l’arrivée de Delphine et Stéphane Kaiser en mai 2013.

Dès l’entrée le décor est posé : exit la salle traditionnelle un peu kitsch, place à un décor simple, moderne et épuré. Mon œil est tout de suite attiré par l’ingénieuse « cave à vin » située près de l’entrée : un système de pompe permet au sommelier de dégainer les vins au verre pour accompagner les repas très facilement.

Plusieurs menus sont proposés à la carte, de 3 à 5 plats. Nous resterons raisonnables en choisissant le menu à 3 plats (entrée, plat, dessert), que j’ai trouvé personnellement suffisant pour un repas du soir : les portions sont copieuses. Le menu est proposé à 38 € ou 56 € avec les vins. J’ai fait le choix du menu avec vins pour me laisser guider par les bons et avisés conseils du sommelier et je n’ai pas été déçue.

La carte fait la part belle aux légumes de saison (un bon point pour moi), cela étant certainement dû au fait que le papa du cuisiner cultive un grand jardin près de Strasbourg, fournissant bon nombre de fruits et légumes locaux. J’ai donc forcément choisi en entrée les « Légumes de saison, bouillon de feuilles de lime et citron caviar » un délicieux mélange de légumes racines, à la cuisson juste et aux saveurs préservée relevé avec fraîcheur par les feuilles de lime et le citron caviar. Une belle entrée comme je les aime, accompagné très subtilement par un Haut de Beaune blanc sec et fruité pour s’accorder avec la complexité des saveurs de l’entrée. Le foie gras maison au magret de canard, plus traditionnel est excellent également.

En plat, en grands carnivores, nous nous sommes tournés vers le canard sauvage et la pièce de Black Angus : bonnes cuissons, jus élaborés et goûtus. Mention spéciale pour le condiment accompagnant le canard, savant mélange de graines, morelles, herbes,… rafraîchissant le plat en apportant du peps à la viande. Le tout est accompagné avec force et rondeur par un Bergerac, tannique, mais pas trop.

Côté dessert, il y en a pour tous les goûts : les plus gourmands (comme moi) seront conquis par le « vacherin noix/marrons glacés et whisky » au praliné onctueux accompagné avec gourmandise par un Vin doux naturel très surprenant de part sa robe cuivrée et sa rondeur sans trop de sucre. Pour plus de fraîcheur le « Lemon curd/wasabi et main de Bouddha » peu sucré et bien acidulé permet de terminer le repas sur une note fraîche et légère.

En bref, nous avons passé un très agréable moment, quoi qu’un peu bruyant, la salle étant archi comble. La cuisine est comme je les aime, laissant la part belle aux produits, en toute simplicité, jouant sur les légumes de saison et la fraîcheur. Je reviendrais pour sûr dès les beaux jours, histoire de profiter de cette cuisine fine sur la magnifique terrasse ombragée du restaurant.

Zuem Ysehuet

Infos pratiques:

Où ? 21, quai Mullenheim, Strasbourg (Bas-Rhin). Tél. : 03 88 35 68 62.

Quand ? du lundi au vendredi de 12h00 à 13h30 et de 19h30 à 21h30. Le samedi soir d’avril à septembre.

Combien ? De 30 € (au déjeuner) à 51 €.

Pour qui ? En hiver, pour un repas cosy en amoureux ; à la belle saison pour s’évader dans une bulle de fraîcheur le temps du déjeuner.

Test effectué dans le cadre de ma mission pour le Guide Michelin

Noter l'Article

    Laisser un commentaire

    * champs obligatoires.
    (votre adresse de messagerie ne sera pas publiée)