Conseils & Astuces pour… réussir vos Macarons

Conseils & Astuces pour… réussir vos Macarons

Article précédemment publié sur mon blog ilovemacarons.fr le 10/05/2010, mise à jour du 24/04/2012

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2014/02/img_7411.jpgMes tous premiers essais de macarons, il y a quelques années, s’étaient révélés plutôt catastrophiques ! Non pas qu’ils n’étaient pas bons, le goût était bien là, mais ils n’étaient vraiment pas beaux !! Et l’esthétique, pour un macaron, je trouve que c’est important, non ?

Alors j’ai cherché, j’ai fouiné et j’ai compilé quelques astuces qui m’ont permis d’avoir, enfin, la collerette tant espérée, les jolies coques bien lisses et croquantes tant attendues et le moelleux à cœur que se doit d’avoir tout macaron digne de ce nom !!

Voilà ces quelques astuces, primordiales pour moi, ainsi qu'un recap de tout ce qu'il vous faudra avant de vous lancer en matériel et ingrédients! Et pour plus d’infos ou d’autres questions, n’hésitez pas à me contacter ! L'article est un peu long, mais j'ai voulu tout réunir pour que vous retrouviez toutes les infos utiles au même endroit ;)

 

 

Liens utiles:

- Recette de macarons à la meringue française en vidéo

- Toutes mes recettes de macarons

Macarons ratés ! Pourquoi ?

- Comment apprivoiser son four {ou comment bien cuire ses coques de macarons} ?

Conservation, congélation, etc… Comment faire pour préparer ses macarons à l'avance

 

Matériel nécessaire

Avant de commencer à macaronner, mieux vaut vous assurer d’avoir tout le matériel nécessaire. Il ne faut pas grand-chose et les différents ustensiles ne coûtent pas bien cher, mais ceux-ci vous assureront déjà une bonne parte de la réussite de vos macarons !

Je ne parle pas dans cette liste du four, qui vous servira à la cuisson des coques, j’utilise un four à
chaleur tournante, qui se révèle être un allié de taille dans la bonne réussite des macarons. Il faudra de toute façon que vous vous adaptiez à lui et modifiiez les différents temps de cuisson de mes recettes en fonction de votre four, un prochain article sera d'ailleurs consacré à "comment apprivoiser son four ^^).

Une balance précise = 15 €*

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/01-bal10.pngEt oui, comme pour toutes les recettes de pâtisserie, la précision dans les quantités est d’une importance cruciale !! Plus de matière sèche (sucre glace, poudre d’amande) et votre pâte sera trop ferme, ce qui donnera des coques irrégulières, sans ce beau dessus lisse ; Plus de matière liquide (blancs d’œufs) et votre pâte s’étalera trop pendant le croûtage et plus de jolie collerette !!! J’utilise une petite balance Tefal avec une précision au gramme, c’est amplement suffisant pas besoin de balance de bijoutier comme en cuisine moléculaire !!

Un bon mixer = 30 €*

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/02-mix10.pngPour que les coques de vos macarons soient bien lisses, le mélange poudre d’amande/sucre glace doit être très fin. Suivant la poudre d’amande que vous achèterez, il faudra peut-être la repasser au mixer. De plus, en procédant de la sorte, votre mélange sera bien homogène. Personnellement, j’ai fait l’acquisition des « mini-cuves » pour mon robot Kenwood (60 €). Elles sont très pratiques et leur petite taille permet de mixer facilement la poudre d’amande. Pour les recettes avec 70 g de blancs d’œufs, je procède au mixage en trois fois. Cela ne me prend pas plus de 10 minutes pour obtenir un mélange bien fin d’amandes et de sucre glace. Quoi qu’il en soit n’importe quel robot ménager avec un bol ayant de bonnes lames fera l’affaire, on peut en dégoter à partir de 30 € qui fonctionnent très bien.

Un tamis = 10 €*
http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/03-tam10.pngAprès avoir mixé votre mélange sucre glace/poudre d’amande, passez-le ensuite au tamis. Si votre poudre d’amande est déjà très fine, passez directement à cette étape. Un petit passage au tamis vous permet d’éliminer les plus gros morceaux d’amandes qui auraient pu échapper au mixer. Cela vous permettra d’avoir un beau mélange bien homogène pour des coques lisses et brillantes ! J’utilise une passoire en inox très fine, achetée environ 10 € en hyper marché, et cela marche très très bien ! Cet ustensile vous servira aussi lors de la réalisation des confitures qui vont garnir les coques pour éliminer les petits pépins des framboises par exemple !

Un batteur = 20 €*

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/04-bat10.pngA moins que vous ne souhaitiez macaronner en quantités industrielles, rien ne sert d’investir dans un gros robot de cuisine et son super batteur pouvant monter 18 œufs en neige à la fois ! Un simple petit batteur à main fera très bien l’affaire ! J’utilise un vieux batteur Phillips qui doit facilement avoir 15 ans (et à du coûté dans les 100 Fr à l’époque) mais qui marche toujours très bien ! Avec ses deux fouets, les blancs sont montés fermement en un tour de main !

 

 

Une maryse en silicone = 6 €*

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/05-mar10.pngLà, c’est l’outil indispensable pour macaronner ! Prenez-là de taille moyenne et n’hésitez pas à la changer lorsqu’elle donne des signes de fatigue, une bonne maryse ne coûte pas bien cher et c’est elle qui vous assurera un bon macaronnage.

Je préfère la maryse à la corne car je la trouve plus facile à utiliser, mais n’hésitez pas à essayer les deux ustensiles pour voir celui qui vous conviendra le mieux !

Une (ou plusieurs) poche à pâtisser = 5,99 €*

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/06-poc10.pngLes poches vous serviront à la fois à dresser vos macarons sur la plaque et à les garnir de leur ganache. N’hésitez pas à les prendre de bonne taille pour ne pas avoir à les remplir plusieurs fois ! Je vous conseille également de les prendre en nylon soudé de bonne qualité, quitte à mettre un peu plus cher (les prix vont facilement du simple au double !), car quoi de plus rageant que de voir sa poche exploser au niveau de la couture en plein milieu du dressage des macarons !!

J’utilise une poche en nylon imperméable soudé de 35 cm à 5,99 €. Je peux y mettre en une seule fois toute la préparation de macarons réalisés à partir de 70 g de blancs d’œufs. Vous pouvez utiliser une poche plus petite pour la ganache, ce qui vous permettra de l’avoir bien en main pour garnir les coques.

Une douille lisse = 3,69 €*

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/07-dou10.pngEn complément de la poche pâtissière, il vous faudra au moins une douille pour le dressage des coques. Celle-ci doit être lisse et d’un diamètre minimum de 7 mm. Je vous conseille vivement de la prendre en inox, elle se tiendra beaucoup mieux et est plus facile à nettoyer.

J’utilise une douille inox de 7 mm pour dresser toutes les tailles de coques de macarons, le débit est bon et régulier. Vous pouvez éventuellement acquérir une douille supplémentaire pour la garniture des coques mais cela ira très bien aussi avec la même douille.

 

 

Papier sulfurisé = 0,99 € *(Pour une cinquantaine de fournées !!!)

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/08-sul10.pngPour le dressage des macarons, contrairement à ce que j’ai déjà pu lire sur de nombreux site, j’utilise des feuilles de papier sulfurisé toutes bêtes. Ni alvéolées, ni siliconées, du banal et pas cher que je trouve dans une grande surface hard discount en Allemagne ! Et jusqu’à aujourd’hui cela fonctionne très bien, j’ai de beau macarons avec une belle collerette ! Après des essais décevant, j'ai abandonné les toiles silicone, je trouve que la cuisson se fait moins bien et j'ai plus souvent des problèmes de macarons qui restent "collés"… Mais bon c'est peut-être moi qui m'y prends mal et si vous préférez et réussissez mieux sur silpat, foncez!!

Plaques à pâtisserie (minimum 2 !) = 6,99 €*

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/09-pla10.pngComme vous avez pu le lire dans les recettes, je vous parle de deux plaques à superposer, il vous faudra donc au moins deux plaques pour la réalisation des macarons (et trois c’est encore mieux !). Pour le pourquoi du comment, allez voir ci-dessous dans mes petites astuces ;) J’utilise la plaque fournie avec mon four et je lui ai adjoint une plaque à pâtisserie en alu toute simple achetée chez Ikea à 6,99 €

 

Soit un prix total pour tout l’équipement d’un peu moins de 100 €,*et ça c’est si vous n’avez vraiment encore rien du tout !

 

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2013/01/macaro20.jpg

Epicerie: Les ingrédients de base

Finalement, la recette de base du macaron est très simple en terme d’ingrédients, quatre seulement sont nécessaires à la réalisation des coques (5 si on compte le colorant). Mais comme dans toutes les recettes, c’est la qualité de ces ingrédients qui va faire la réussite de vos macarons !

La poudre d’amande = 9,50 €* le kilo

Si comme moi vous avez choppé le virus des macarons et que vous macaronnez beaucoup, mieux vaut l’acheter en gros conditionnements pour bénéficier de prix plus bas. Personnellement je la trouve à environ 9,50 € le sac d’un kilo sur internet, en mouture très fine, ce qui m’évite même le passage au mixer et engendre moins de perte au tamisage. Prenez-la de bonne qualité et bien blanche, vos macarons n’en seront que plus beaux ! Et si vous avez le temps, essayez de la faire maison en torréfiant vos amandes vous-même, vous obtiendrez une saveur incomparable et des macarons délicieux !

 

Le sucre en poudre = 0,90 € le kilo

Il est à ajouter aux blancs d'œufs lorsque vous les montez en neige pour des macarons à la meringue française, ou sert à la réalisation du sirop pour des coques à la meringue italienne.

 

Le sucre glace à pâtisser = 3 €* le kilo

Le sucre glace traditionnel que l’on trouve en grande surface fait très bien l’affaire, mais je lui préfère le sucre glace à pâtisser, légèrement amylacé. Je trouve que mes macarons sont mieux réussis depuis que je l’utilise… mais j’ai peut-être aussi juste amélioré ma technique !

 

Les blancs d’œufs = environ 0,12 €* pièce (jaune compris !!!!)

Et pas n’importe quels blancs : des blancs vieillis, c'est-à-dire séparés de leur jaune depuis 2 ou 3 jours, conservés au frais et ramenés à température ambiante avant de les utiliser ! Et oui, il vaut mieux prévoir à l’avance ses fournées de macarons !! Pour savoir pourquoi, allez voir mes petites astuces plus bas ^^

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/macaro12.jpg

Nous voilà donc avec nos quatre ingrédients de base, les seuls nécessaires à l’élaboration de nos coques. Oui mais les macarons, si on les aime tant, c’est aussi pour leur jolies couleurs qui nous attirent irrépressiblement vers les vitrines des pâtisseries !!! Donc on passe au rayon colorant et là, mazette, il y a de tout ! Je n’ai pas encore tout testé et ne suis vraiment qu’une toute petite néophyte dans leur utilisation mais je vais essayer de vous parler de tout ce que vous serez susceptible de trouver dans le commerce et sur internet. Si des experts passent par-là, n’hésitez pas à me faire part de vos lumières pour parfaire ma connaissance des colorants !

 

Les colorants liquides  = environ 6 €* pour 115 ml (selon les couleurs le prix peut varier beaucoup)

Ce sont eux que vous trouverez le plus facilement, même dans votre hyper habituel, au rayon des aides culinaires. Vahiné propose par exemple un pack de 3 petits tubes (jaune, bleu et rouge). Ces colorants peuvent faire l'affaire si vous débutez et que vous ne voulez pas forcément investir tout de suite dans des colorants en poudre plus cher, mais ce ne sont vraiment pas les colorants les plus adaptés. En effet, les couleurs ne seront vraiment pas marquées et vous risquez donc de vouloir en mettre plus pour forcer la teinte… et là c'est le drame lol Car en ajoutant trop de colorant liquide, vous risquez de modifier la texture de votre pâte et de louper vos coques :/

Le plus des colorants liquides : faciles à trouver, pas trop chers et facile à utiliser tant au niveau du dosage (flacon compte-goutte) que du mélange (l’incorporation dans les blancs, avec le batteur, est immédiate et homogène).

Le moins des colorants liquides : vous n’obtiendrez jamais de couleur soutenue, ils vous donneront toujours des tons pastels après la cuisson. De plus, en en mettant trop vous risquez de rater vos coques.

 

Les colorants en poudre = de 10 et 25 €* les 100 g selon les couleurs (certaines couleurs ou marques pouvant aller jusqu’à 40 € les 100 g !!!)

Plus cher à l’achat que les colorants liquides, ils sont aussi plus concentrés et vous en utiliserez donc moins. Grâce à eux, à vous les couleurs soutenues, les rouges cerise, les verts profonds et le noir bien noir tant espéré !! Les puristes vous diront qu’il faut les ajouter dans le mélange poudre d’amande/sucre glace (sec avec sec, mouillé avec mouillé… !!) mais moi je les incorpore également aux blancs en neige, car je trouve plus facile de les mélanger avec le batteur. Après c’est à vous de voir comment vous préférez procéder ! Les colorants en poudre sont vraiment au top pour les macarons et je n'utilise que ça ^^

Les plus des colorants en poudre : de belles couleurs, franches et éclatantes. Pas de risque de modifier la texture de la pâte, une toute petite quantité suffit.

Les moins des colorants en poudre : Pas très facile à doser au début (une pointe de couteau.. oui mais quel couteau !!!) mais très vite on arrive à doser correctement!

 

Les colorants en poudre irisés = environ 10 €* les 25 g

Vous avez une âme d’artiste ? Vous voulez faire de vrais chef-d’œuvres de vos macarons ? Alors à vos pinceaux ! Avec les colorants métalliques ou en poudre irisé, vous pourrez parer vos coques de mille feux après cuisson. Dans le même genre, vous pouvez utiliser des feuilles d’argent ou d’or alimentaire.

Les plus : un très beau rendu, ça fait « pro » et permet de changer un peu des couleurs classiques.

Les moins : on s’en fout un peu partout et mine de rien, c’est pas donné !!

 

Les colorants en pâte ou gel = environ 10 €* les 120 ml

Même utilisation que les colorants en poudre mais on s’en met moins partout car ils ne sont pas aussi volatiles !! Leur prix se situe entre les liquides et les poudres, mais je trouve les couleurs moins éclatantes qu’avec les poudres.

Les plus des colorants liquides, avec une couleur plus soutenue.

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/05/macaro11.jpg

Des gabarits, pour des macarons ronds et réguliers!

Pour pouvoir pocher des macarons bien ronds et de même taille, il suffit de glisser un gabarit sous votre feuille de papier sulfurisé ou silpat avant le pochage. Ensuite bien sûr on le retire avant la cuisson… sinon ça brûle lol

Gabarit format A4 à imprimer

Gabarit format A3 à imprimer

 

Mes petites Astuces

{Recette à la meringue française en vidéo ici}

Avant de commencer, assurez-vous que tout votre matériel soit bien sec, les macarons sont très sensibles à l'humidité et si votre poche à douille ou votre maryse est humide, cela peut tout faire capoter!! Le mieux est de tout laver la veille au plus tard, comme ça vous êtes sûre que tout est bien sec ;) Si vous prévoyez plusieurs fournées d'affiler, l'idéal est d'avoir plusieurs poches et maryses ;)

Pour la même raison évitez de vous lancer si le temps est pluvieux, l'humidité ambiante risque fort de déplaire aux coques. Egalement, ne cuisinez pas en même temps à cause de la vapeur dégagée par la cuisson des aliments (astuce suggérée par Bulle de Gourmandises).

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/001-mi10.png

Il faut mixez très finement la poudre d’amande et la passer au tamis pour que la préparation soit la plus fine possible. C’est grâce à ce mixage que vous obtiendrez des coques bien lisses.

Il faudra séparer les blancs des jaunes au moins 2 ou 3 jours avant de commencer la réalisation des macarons. Les réserver au frais dans un bocal hermétique puis les amener de nouveau à température ambiante avant de les monter.

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/002-bl10.pngPourquoi ? laissons parler le « Maître » Pierre Hermé : « Pour les recettes où les blancs ne cuisent pas (les mousses au chocolat..), il faut des blancs très frais qui viennent d’être séparés des jaunes. En revanche pour les meringues, macarons et autres biscuits, il est préférable d’utiliser des blancs qui ont été séparés des jaunes depuis 2 ou 3 jours. Vous les conserverez au réfrigérateur dans une boîte et les ramènerez à température ambiante la veille ou quelques heures avant de les utiliser. Des blancs trop frais vont bien monter au début puis avoir tendance à « grainer » c'est-à-dire à se décomposer. Ils seront fragiles et retomberont à la cuisson. Les blancs, cassés par un passage au froid voire même au congélateur, seront plus liquides ils resteront lisses et ne s’étaleront pas à la cuisson.»

Comme dans toutes les recettes de pâtisserie, la précision est de mise, et ce même pour les blancs d’œufs ! C’est pour cela que dans mes recettes je ne vous donne pas les œufs en nombre mais en poids. Sachez tout de même que je n’ai pas cherché à vous embêter en mettant des « demi-œufs », toutes mes recettes sont en « œufs normaux entiers » à savoir environ 35 g par blancs, vous retrouverez donc toujours 70 g, 105 g, 140 g, etc… de blancs.

Il est très important de respecter les différentes quantités dans la recette des coques. Si vous souhaitez en faire plus que dans ma recette, veillez à bien conserver le même rapport entre les différents ingrédients, car trop de matière sèche vous donnera des coques granuleuses, qui ne s'étaleront pas pendant le croutage et qui ne seront donc pas lisses ; à l’inverse, trop de blancs rendront la pâte trop liquide, elle s'étalera trop et les coques seront toutes plates et sans collerette.

 

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/003-ma10.png http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/004-ma10.png http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/005-ma10.png

Le macaronnage est la technique utilisée pour incorporer le mélange poudre d’amande/sucre glace dans les blancs en neige. Il se fait à l’aide d’une maryse ou d’une corne. Versez un petit peu des poudres dans les blancs puis mélangez délicatement en soulevant la préparation depuis le centre vers les bords. Incorporez petit à petit tout le mélange poudre d’amande/ sucre glace et travaillez délicatement la masse. La pâte doit être lisse, brillante et former un ruban en retombant. Il ne faut surtout pas qu’elle devienne liquide.

Le croutage est le temps de repos, une fois les coques dressées à la poche à douille. Comptez environ 20 à 30 minutes. Mais selon la chaleur de la pièce, les conditions atmosphériques, etc… il vous faudra peut-être allonger ce temps de repos.

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/006-cr10.png http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/007-co10.png

Pour assurer une bonne cuisson aux coques et obtenir la jolie collerette, l’astuce consiste à mettre une plaque à pâtisserie vide dans votre four pendant le préchauffage et de dresser les macarons sur une deuxième plaque. Au moment d'enfourner, vous déposez votre plaque contenant les macarons par-dessus celle déjà chaude dans le four. Le choc thermique va permettre un meilleur développement de la collerette et une meilleure cuisson. Après cela fonctionne bien chez moi, mais je sais que certains obtiennent de très bon résultats sans cet empilement de plaques. Donc à vous de tester et de voir ce qui vous convient le mieux ;)

Si vos macarons sont bien cuits, ils devraient se décoller tout seuls de la feuille de papier sulfurisé après refroidissement. Si tel n’est pas le cas, veillez à prolonger un petit peu la cuisson. Le dessous des coques doit être lisse et cuit. Pour mettre plus de ganache, pensez à creuser un peu les coques en y enfonçant le doigt pendant qu’elles sont encore chaudes.

Une fois les macarons garnis et mariés deux à deux, placez-les dans une boite sans couvercle au réfrigérateur pendant une nuit, cela va permettre à l'humidité des macarons de s'échapper. Ensuite  fermez la boite et conservez-la au réfrigérateur.

Pour une dégustation optimum, il faudra patienter 24 à 48 heures. Les macarons seront alors au top de leur moelleux et le parfum de la ganache se sera bien marié aux coques.

Et le plus important: amusez-vous!!! Tout est possible et la seule limite est votre imagination!

http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/macaro35.jpg http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/10/macaro30.jpg http://www.cuisine-addict.com/wp-content/uploads/2012/04/macaro24.jpg

 

Si vous avez vos propres astuces, n'hésitez pas à les partager en commentaire!! Toutes les bonnes idées sont les bienvenues ;)

 

Cliquez ici pour la version imprimable

 

 

Article séléctionné en Une de LibéFood

* les prix donnés sont ceux auxquels j’ai moi-même payé ces ustensiles en grande surface, magasins spécialisés et vente par internet. Je tape toujours dans de la « moyenne gamme » donc vous trouverez je pense facilement plus cher et moins cher. Et si vous avez des bons plans, n’hésitez pas à m’en faire part en me contactant, je les rajouterais sur cette page pour en faire profiter tout le monde (en vous citant bien sûr !).

24 Comments

  1. Tu fais de très jolis macarons, ils me donnent envie !

    Merci pour ton article de l’autre jour ;)

    Reply
  2. merci beaucoup pour toute cette information. je n’ai pas encore eu le courage de me lancer dans les macarons, mais là j’avoue qu’il n’ y plus qu’à suivre….

    aurait-ru une version imprimable ?

    bises

    Liliane

    Reply
  3. Merci beaucoup beaucoup pour ces conseils !! Je vais utiliser toutes tes astuces pour mon prochain essais macaron. Il ne me manque que les plaques à pâtisserie pour le matériel :)
    Je te tiendrais au courant du résultat ;)

    Reply
  4. Merci! Mais oui il faut te lancer!!!!

    J’ai rajouté la version imprimable de l’article ;)

    Bonne journée et à bientôt!

    Reply
  5. et bien, avec tout ça, on ne peut que réussir ses macarons ! J’ai essayé deux fois et le résultat n’était pas celui que j’attendais, je vais donc suivre tes conseils. Merci !

    Reply
  6. J’hésite entre te remercier pour nous faire PARTAGER toutes tes astuces, tours de mains et conseils pour macaronner efficace ou te reprocher de me mettre en situation de NE PLUS AVOIR D’EXCUSES
    pour m’y mettre ah ah ah

    Pourtant j’aime les défis, surtout s’il y a des manip délicates et techniques mais… je n’ai jamais été fan des macarons. J’adore le sucré-salé et je cherche désespérément une association qui me
    conviendrait.

    Pour ce qui est de l’explication de PH, j’adore ce genre de détails, connaître le pourquoi du comment en pâtisserie t’aide à comprendre où tu as foiré hi hi hi j’avais entendu dire aussi qu’il
    congelait carréement ses macarons à un moment donnée ou un autre mais j’étais distraite je l’avoue…

    Encore merci pour cet article récap, j’ai 5 blancs d’oeufs au frais qui attendent, il faut que je m’y mette ;-)

    besooooooooooooos

    Reply
  7. ^^ Et oui plus d’excuses hi hi hi moi aussi j’aime bien savoir pourquoi on doit faire les choses, c’est une chose que de te dire qu’il faut faire vieillir les blancs, mais quand tu sais pourquoi
    c’est quand même mieux ;)

    En recette de macaron sucré-salé, es-tu allée vois mes macarons Roquefort et Banane ??? http://www.cuisine-addict.com/article-macarons-au-roquefort-noix-coques-a-la-poudre-de-noix-102143698.html
    C’est surprenant et ça ne laisse pas indifférent ^^ En tout cas, l’association du roquefort, de la banane et des coques à la poudre de noix est très sympa ;)

    Belle fin de journée et à bientôt

    besooooos :D

    Reply
  8. Je fais des macarons depuis quelque temps déjà et j’utilisie les feuilles en silicone préformés, c’est très pratique et tous les macarons sont de la même taille. Par contre j’ai souvent un petit
    problème à la cuisson, la collerette s’étale un peu, parfois d’un seul côté, au lieu de monter. Je ne sais pas si ça vient de la ventilation de mon four qui est à chaleur tournante. Est-ce qu’il
    vaudrait mieux l’utiliser sans chaleur tournante ? Peux-tu me donner ton avis de spécialiste ? Merci beaucoup pour tes conseils. Bonne soirée. Bises.

    Reply
  9. merci, c’est imprimé

    bonne soirée

    bises

    Liliane

    Reply
  10. après cet article on ne peut que réussir nos macarons ;)

    Reply
  11. Bonjour,

    Personnellement j’utilise toujours la chaleur tournante, car justement je trouve que les coques se développent mieux et de façon plus symetrique ainsi. Par contre je n’ai jamais utilisé les
    feuilles de silicones à empreintes pour macarons.. comme je le dis dans l’article, la cuisson sur silicone ne me réussis pas vraiment ^^

    Est-ce que ta plaque de cuisson est parfaitement horizontale dans ton four ou pendant le croûtage? Si elle est légèrement inclinée, cela peut entraîner des macarons qui « penchent » également, avec
    une collerette plus développée d’un côté que de l’autre ;)

    Bonne fin de journée et à bientôt

    Reply
  12. Merci pour ton article il est au top !!! Je vais tenter à nouveau les macarons avec tout tes petits conseils :)

    Reply
  13. ah mais je ne savais pas que tu étais une macaron championne addict !! il est bien ton article … de mon côté je préfère utiliser un « papier cuisson » d’Alfapac, je macaronne avec une petite
    corne, et je laisse croûter seulement 5 mn le temps de préchauffer le four, sinon mes macarons sont moches … J’ai une question : je ne trouve pas de colorant pour obtenir un « vrai » rouge …
    as-tu une marque/couleur à me suggérer ? Chez moi ça rend rose même si j’en mets pas mal !! (je fais mes macarons avec une meringue italienne)

    Reply
  14. ^^ Merci ;) Je n’ai pas encore tenté le macaronnage à la corne, faudra que je teste un de ces jours ^^

    Pour les colorants, j’aime beaucoup ceux de la marque « sévarome » chez Cerf-Dellier, ce sont ceux que j’utilise toujours et j’en suis très satisfaite. Pour le rouge, j’utilise le « rouge fraise » (plus clair) ou
    le « rouge cerise »
    (plus soutenu et sombre). Si tu me transmets ton adresse par mail, je peux t’en envoyer un petit échantillon de chaque pour tester si tu veux ;)

    Gros bisous et à très bientôt :)

    Reply
  15. oh c’est très gentil Sandra ! je veux bien … as-tu déjà essayé la ganache au réglisse en utilisant le Zan rouge ? c’est à tomber !! (à condition d’aimer le réglisse bien sûr) – si tu as du mal
    à trouver du Zan rouge chez toi je peux t’en envoyer car on n’en trouve pas partout … ou je peux envoyer autre chose en échange ! Merci en tous cas pour le nom de cette marque, je vais aller
    voir ça de ce pas …

    Reply
  16. Je t’en prie, c’est normal entre blogo-copines, comme ça tu pourras tester les couleurs avant de passer commande ;) Je fais ma ganache réglisse avec de la pâte de réglisse jusqu’à présent, j’ai essayé une fois avec du Zan mais je
    ne crois pas que j’avais le rouge…

    Reply
  17. Bravo pour ce bel article bien détaillé, même si je commence à tout doucement maîtriser ces petites choses fragiles je l’ai trouvé vraiment très intéressant !

    Reply
  18. merci pour cet article super interessant!!!!

    je me suis lancée depuis peu et je commence a comprendre un peu mieux!! :)

    les 2 fois que je les ai fait avec la chaleur tournante elles ont penché de coté… :s

    par contre, j’en ai fait au citron (lemon curd) et le lendemain mes macarons etaient fondus….. j’ai pas trop compris.

    j’ai essayé la congelation aussi avec des macarons speculos framboise et lors de la decongelation je les ai trouvé tres fragiles, ils s’eclataient a la moindre pression….. et comme je compte
    faire une pyramide de macarons en juin je sais pas trop comment faire pour qu’ils soient un peu plus resistants…

    tu as peu etre un petit conseil?

    merci en tout cas pour toutes ces infos super utiles!!

    Reply
  19. Merci pour ce bel article, moi qui n’a jamais réussi mes macarons,je trouve tes conseils super et je comprends mieux mes ratés .lol!!

    bisous

    Reply
  20. bonjour

    j’ai découvert cet article en cherchant comment congeler les macarons ! c’est une mine d’or merci!

    ma fournée d’aujourd’hui, sur une même plaque,certains ont gonfflés que sur un côté!

    mon astuce pour avoir une collerette, pendant le dressage de mes petits tas, j’allume le four à 50° et une fois la température atteint, je l’éteins et j’y mets mes plaques pour le croutage, c’est
    super !

    bises

    Reply
  21. bonsoir,

    Je ne sais pas si j’ai loupé une annonce concernant la fermeture de votre site ilovemacarons mais je tiens à vous signaler que le lien ne fonctionne plus (accès interdit). Je souhaitais faire vos
    macarons au chocolat, dommage !

    En tout cas merci pour tous vos conseils et astuces :)

    Reply
  22. Bonjour,

    Effecivement, j’ai eu quelques soucis avec WordPress et comme le blog n’était plus mis à jour j’ai décidé de la fermer et de rapatrier toutes les recettes ici. Vous trouverez les macarons au
    chocolat sur cette page: http://www.cuisine-addict.com/article-macarons-au-chocolat-117050903.html

    Belle journée et à bientôt!

    Reply
  23. tres bonne astuces mais je n’ai pas vu les quantité a prendre pour cette recette combien d’amande de sucre d’oeuf peu tu me renseigner stp ?

    cordialement

    Reply

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>